La Réunion : La procureure de Saint-Pierre engagée contre les violences intrafamiliales

La Réunion : La procureure de Saint-Pierre engagée contre les violences intrafamiliales

En ce début d’année, Caroline Calbo, procureure de Saint-Pierre (sud de La Réunion) a fait le point ce week-end sur les dossiers traités en 2020, et elle a dévoilé ses perspectives pour 2021 avec notamment cette question très épineuse des violences intrafamiliales, rapportent nos partenaires de RTL Réunion.

Si en 2020 les chiffres de la délinquance dans le sud de La Réunion ont baissé en raison du confinement, les faits de violences intrafamiliales ont augmenté, représentant 32% des affaires aux pénales contre 24% au niveau national.

Dans ces affaires, le placement sous contrôle judiciaire est privilégié pour le conjoint violent avec une obligation de résider hors du domicile. S’il souffre d’addiction, il peut faire l’objet d’un contrôle judiciaire qui comprend des mesures de réinsertion et de soin. Dans le sud de La Réunion, six hommes sont déjà suivis dans le cadre de ce dispositif de lutte contre les violences conjugales.

Sur le volet de la prise en charge des victimes : 14 femmes bénéficient du dispositif « Téléphone grave danger (TGD) » équipé d’une touche qui alerte immédiatement un service d’assistance. Quatre d’entre eux ont été attribués pendant le confinement. À cela s’ajoutent les cinq bracelets anti-rapprochement dont vient de s’équiper le tribunal de Saint-Pierre.

La procureure assure que la prise en charge des victimes a été collectivement améliorée grâce notamment à des co-financements entre l’ARS, le département, les collectivités et le CHU. Une mobilisation ayant par exemple permis une centralisation et une prise en charge au CHU Sud des victimes, évitant ainsi un déplacement aux victimes et facilitant leur parole.

En 2020, 539 consultations pour violences intrafamiliales ont été menées contre 442 l’année précédente. La prise en charge devrait encore être améliorée en 2021 avec la présence à temps plein d’un légiste au CHU Sud et l’extension des locaux de l’unité médico-judiciaire pour améliorer la prise en charge des plus jeunes. Caroline Calbo s’engage ainsi à poursuivre et à renforcer la lutte contre les violences intrafamiliales avec de nouveaux projets, toujours en faveur d’une prise en charge globale des victimes, des auteurs et des enfants.

Avec RTL Réunion